Thomas Palmer

#09 – La méthode Astier pour devenir chef de guerre

octobre 31, 2018

C’est un de mes petits plaisirs.
A peu près tous les ans, je me refais les 6 saisons de Kaamelott  .

D’abord parce qu’Astier est un type formidable, et que c’est marrant.
Mais aussi parce que c’est plein de petites leçons.

En voici une qui va vous guérir du syndrome de l’imposteur.

Je vous refait le topo.

Saison 6, Le (futur) roi Arthur n’est encore qu’un légionnaire Romain.

Comme il est le seul à pouvoir retirer l’épée du rocher, toute sa hiérarchie échafaude un plan pour l’envoyer en Bretagne et pacifier la région.

Pour ça, il doit être chef de guerre (dux), mais il ne s’en sent pas capable.

Voilà. Ici Astier, sûrement à dessein, nous explique comment la célébrité lui est tombée sur la gueule.

C’est l’empereur en personne qui lui enseigne comment être légitime :

« On devient pas chef parce qu’on le mérite andouille ! On devient chef par un concours de circonstances, on le mérite après ! Moi, il m’a p’têt fallu dix ans pour mériter mon grade, si pas vingt.

Tous les jours, j’ai travaillé pour pas nager dans mon uniforme. Y a pas trente-six solutions. Arturus ? Hein ? Fais semblant ! Fais semblant d’être Dux. Fais semblant de mériter ton grade. Fais semblant d’être un grand chef de guerre. Si tu fais bien semblant, un jour tu verras, t’auras plus besoin ! »

Que puis-je ajouter ? Il n’y a que deux méthodes pour être légitime.

– L’être parce que ça fait 40 ans que tu fais ce métier, et tu le mérite.

– Ou l’être, puis le mériter.

Mais n’oublie pas que ça ne te dispense pas de travailler, au contraire.

Tu vas devoir bosser deux fois plus que les autres pour montrer ta légitimé.
Heureusement, ça te plaît et tu seras ou est déja déjà un expert en quelques mois.

À demain,
Thomas.

S’abonner aux emails quotidiens