Thomas Palmer

#10 – Faites péter la tenue de soirée

novembre 1, 2018

Plus de 95 %.

C’est le nombre d’entre vous qui ne vivent pas pleinement de leur art.
En fait, vous êtes 80% à avoir une autre activité.

Pour ceux qui sont très contents d’être artistes amateur avec leur job alimentaire à côté, respect, faites ce qui vous plaît, fermez cet email et on parlera d’autre chose demain 🙂

Pour les autres, il va falloir faire quelque chose, parce que je sens énormément de frustration.

Bon déjà, ceux qui n’ont pas encore leur activité artistique, 2019 arrive, préparez vous à créer une micro entreprise, c’est rapide, plutôt simple, et ça coûte pas grand chose donc parfait pour tester.

Maintenant, toi, qui a ta petite activité en parallèle de ton horrible job alimentaire.

J’ai reçu quelques flux Instagram, du soundcloud, voire un site ou deux.

Vous êtes interessants.

Croyez moi, vous faites des trucs de dingues et vous pouvez être fiers.

Mais…

… Si je voulais être diplomatique, je dirais que vous êtes des joyaux présentés dans du papier journal.

C’est bien beau d’avoir Instagram, mais si vous postez deux peintures, une photo de votre chien, et votre cousine qui fait du cheval, c’est contre-productif.

Quand vous investissez un réseau, faites :

– Demandez vous si vos futurs clients y sont.
– Soignez la présentation, ce que j’ai fait avec mon site
– Postez un minimum de contenu, je déteste instagram, mais je fais un effort.
– postez ce que vous créez
– Soyez gentils avec ceux qui interagissent avec vous

Quand vous investissez un réseau, ne faites pas :

– On ne veut pas voir vos photos de vacances (à moins que ça ait un rapport avec votre art et votre personnalité).
– Ne restez pas bloqués sur vos chiffres, je connais des artistes qui vivent en ne communiquant que sur Instagram avec 700 abonnés.

700 abonnés, ce n’est pas rien, mais quand on sait que certains en ont 20 fois plus et crèvent la faim, on se rend compte d’une chose
Tous les abonnés ne se valent pas.

Je vous dirais comment on trouve ceux qui vont aimer et acheter ce que vous faites, je prépare des choses à ce sujet.

Voilà, ce sont des petites règles de base, retenez :
– Pas de liberté sans clients
– Pas de clients si vous avez l’air d’un amateur

Soignez donc votre apparence numérique, partout.

A demain,
Thomas

S’abonner aux emails quotidiens